• Alfred BONVOUS était né à Angers, le 21 Avril 1888, d'une de ces vieilles familles compagnonniques d'artisans passionnés pour leur métier et pour le compagnonnage, dont George Sand a pu dire qu'elles étaient la Noblesse du travail.

     

     

    Le musée conserve un grand chef-d’œuvre de couverture dont l’histoire est émouvante. En 1913, le compagnon Alfred Clément BONVOUS, Angevin Cœur de France, et son père Joseph Alfred, Angevin la Clef des Cœurs, entreprirent de reconstituer le grand chef-d’œuvre des compagnons couvreurs d’Angers. Construit en 1837 mais détruit en 1879, il n’en restait que les plans dont s’inspirèrent le père et le fils BONVOUS, couvreurs émérites dont on lira la notice biographique à partir de l’onglet GENEALOGIE du site.
    La mobilisation du 1er août 1914 vint interrompre leur travail. Parti au front le 20 mai 1915, le caporal Alfred BONVOUS fils tomba au Bois de Vaux-Chapitre le 18 juillet 1916.

    Son père, sublimant sa douleur, poursuivit seul l’œuvre entreprise et ne l’acheva qu’en 1922, ayant découpé et assemblé près de 7600 ardoises durant 3771 heures de travail. Il le dédia à son fils en insérant sur l’un des dômes cette mention en lettres d’ardoises finement découpées : « Bonvous Angevin la Clef des Cœurs à Angevin Cœur de France mon fils tué à Verdun 1916 / Fais bien Laisse dire N’oublions jamais 1914 / La fin couronne l’œuvre UVGT 1921 ».

    On y remarque aussi les emblèmes des deux auteurs, formant une frise à l’égout du toit circulaire : une clef au centre d’un cœur renversé (la Clef des Cœurs) , une fleur de lys au centre d’un autre cœur (Cœur de France).

    Un compagnon couvreur le décrivait en ces termes en 1931 : « Tout ce qui peut se concevoir de formes difficiles, d’audaces constructives, concourt à l’embellissement de cet édifice monumental. D’une embase circulaire, soutenue par une colonnade, s’élève harmonieusement une pyramide octogonale dont les noues en langue de pivert sont d’un harmonieux effet. Huit colonnettes supportent une continuité de demi-dômes allant en s’amincissant pour se terminer en un gracieux campanile dessiné par quatre outeaux, chapeauté d’une minuscule demi-sphère. »

    BONVOUS père décéda à Angers en 1929. Sa veuve légua le chef-d’œuvre à la cayenne des compagnons couvreurs du Devoir de Tours. Le 15 août 1931, à l’occasion du 20e anniversaire de la fondation de la Société protectrice des Apprentis de la Ville de Tours, il fut présenté au maire, à l’hôtel de ville, en présence de 400 compagnons. Puis il fut déposé au musée compagnonnique, alors installé au musée des beaux-arts.

     

     

    CHEF D'OEUVRE DE COUVERTURE - MUSEE COMPAGNONIQUE(37)

    Photo prise lors de la visite de ce Musée à Tours.


    votre commentaire
  • Bâti entre 1856 et 1862 pour le duc et la duchesse de Trévise, ce château « brique et pierre » accueille aujourd’hui les collections permanentes du musée du Domaine départemental de Sceaux.

     

    Créé en 1937, ce musée était précédemment consacré à l’Ile-de-France. Désormais dédié aux différents propriétaires du domaine de Sceaux et plus généralement au goût français de Louis XIV à Napoléon III, il conserve un bel ensemble de peintures, de dessins et d’estampes, de meubles précieux et d’objets d’art. 

    Visiter sur le site : https://domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr/parcours-permanent

     

     

    LE CHATEAU PARC DE SCEAUX


    votre commentaire
  • Et nous voici arrivé au mois de juin. Le blog se porte à merveille grâce à vous.

    Merci de continuer à le faire vivre. Vous êtes magnifiques !

    Les statistiques du début et maintenant :

    1er JUIN 2024

    1er JUIN 2024

    Comme vous pouvez le voir entre février et ce jour, il y a un nombre énorme de visites. Comme quoi c'est un sujet qui plait pour beaucoup. 

    Je vous souhaite à tous un beau mois de juin, meilleurs que mai qui n'a été qu'inondations pour beaucoup d'entre vous. Entre sécheresse, incendies, pluies, que de drames.

    1er JUIN 2024

    1er JUIN 2024

     


    votre commentaire
  • Situé au Nord de l'Auvergne, entre la vallée de la Loire et les volcans, le département de l'Allier est un point de rencontre stratégique entre le Nord et le Sud de la France. Berceau des Ducs de Bourbon,  l'Allier est réputé pour son patrimoine historique exceptionnel, pour la beauté et la richesse de ses paysages préservés.

    Le département est formé de la presque totalité de l'ancien Bourbonnais et est limitrophe avec les départements du Cher, de la Nièvre, de Saône-et-Loire, de la Loire, du Puy-de-Dôme et de la Creuse. Les villes principales sont : Moulins (préfecture), Montluçon, Vichy, Gannat, Saint-Pourçain sur Sioule, Yzeure, Bourbon l'Archambault, Néris les Bains, Commentry, Cusset, Saint-Yorre, Lapalisse...

    L'Allier comprend trois villes thermales : Bourbon-l'Archambault  Néris les Bains  et Vichy .

    CHATEAU DES ISSARDS (ALLIER)

    http://auvergne-centrefrance.com/allier/commerces/departement-allier.html

     


    2 commentaires
  • BON VOYAGE MONSIEUR DUMOLLET

    Sa chanson connue sous le titre de Bon voyage Monsieur Dumollet, tirée du final de sa folie en un acte Le Départ pour Saint-Malo, donnée pour la première fois le 25 juillet 1809, est restée célèbre jusqu'à nos jours. Ceux qui la connaissent à présent en ignorent souvent l'auteur. Ses paroles partent d'une anecdote survenue à Saint-Malo qui avait eu son heure de célébrité à l'époque ; elle est ainsi évoquée par Chateaubriand :

    «  Enfin, pour ne rien omettre, je rappellerai les dogues qui formaient la garnison de Saint-Malo […]. Ils furent condamnés à la peine capitale pour avoir eu le malheur de manger inconsidérément les jambes d’un gentilhomme ; ce qui a donné lieu de nos jours à la chanson : Bon voyage. On se moque de tout. On empoisonna les criminels ; l’un d’eux refusa de prendre la nourriture des mains de son gardien qui pleurait ; le noble animal se laissa mourir de faim : les chiens, comme les hommes, sont punis de leur fidélité.  »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Marc-Antoine-Madeleine_D%C3%A9saugiers

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires